Accueil
Notre club
Aïkido
La Tenue complète
Les Techniques
Les Armes
=> Le Travail avec Armes
Petit Dico
Espace Enfants
Galerie
Visites

LA PRATIQUE DES ARMES ou bukiwaza

La pratique des armes permet de travailler les bases de l'Aïkido :

* la distance de combat et la vitesse relative (MA-AI), 
* le tempo (HYOSHI), 
* les lignes et les trajectoires d'attaque (HASSUJI), 
* le positionnement,
* le déplacement du corps (TAI-SABAKI), 
* l'attitude,
* le centrage du corps : principe stratégique permettant d'être au centre du mouvement donnant ainsi une possibilité optimale de contrôle de votre adversaire.

 

Il existe 4 formes de travail avec les armes en Aikido :

Les DORI où vous développez des techniques à mains nues sur des attaques armées.

Les KUMI où vous et votre partenaires êtes munis d'une arme et répétez des simulations de combat appelés :
KUMI-TACHI : travail du BOKKEN à deux. 
KUMI-JO : travail du JO à deux.

Les KATA où vous pratiquez seul ou avec un partenaire un ensemble de mouvements codifiés et stylisés.

Les SUBURI où vous pratiquez des exercices individuels à caractère répétitif.

 

 

 

Le Tanto

Le Tanto est un poignard sans garde ne possédant qu'un seul tranchant.

Manipulation :
Attaque tsuki, shomen ou yokomen (onte ou yakute).

Pratique du Tanto :
Dans la pratique du Tanto dori, où seul l’attaquant est armé, l’agressé réagira sur des attaques de type tsuki, shomen ou yokomen, avec beaucoup plus de vigilance que lors des techniques à mains nues.

tanto

Outre la distance, il lui est absolument nécessaire de contrôler le tranchant du Tanto.
La terminaison de la technique subit aussi un changement quant à la récupération de l'arme.

En aïkido, le Tanto n'est pratiqué que sous la forme dori (désarmement).

 

GYAKUTE  
HONTE  
 

Haut de page

 

 

 

Le Bokken

Le Ken est le sabre, l'arme du Samouraï.

Le sabre japonais est intimement lié à l’histoire de son pays.
Il en est même plus que cela, il en est le symbole et l’âme.

Pour l’entraînement, nous nous servons d’un sabre en bois appelé Bokken, ayant les mêmes caractéristiques qu’un véritable sabre, à la différence qu’il sera difficile de sabrer le champagne avec !

bokken

Manipulation :
On effectuera des mouvements de coupes, d’estoc, de frappe, de parade.

Pratique du Bokken :

- soit individuellement sous forme d'enchaînements simples (kata) regroupant différentes manipulations de base du Bokken (suburi)
- soit mains nues contre sabre = taichi-dori (désarmement)
- soit sabre contre sabre = kumi-tachi
- soit sabre contre Jo = Ken-Tai-Jo

Haut de page

 

 

 

Le Jo

Le Jo mesure environ 1,28 m.

C'est une arme simple, primitive … un bâton cylindrique, qui rappelle le Yari (la lance) et le Naginata (le fauchard).

Manipulation :
On effectuera donc des mouvements d'estoc (piquer comme avec la pointe de la lance), de grands mouvements circulaires de taille (couper comme avec la lame du fauchard), des frappes, des fauchages et des blocages avec la hampe de l'arme, les mains se plaçant et glissant continuellement sur la longueur du bâton pour pousser et faire tourner l’arme, permettant ainsi d’utiliser l’une ou l’autre extrémité.

JO

Pratique du Jo :Il se pratique dans le cadre de l'Aïki-jo, individuellement sous forme d'enchaînements simples (kata) regroupant différentes manipulations de base du bâton (suburi) ou avec un ou des partenaires dans des phases de simulation de combat :

- Si l’adversaire a un Jo et vous pas, il s’agit d’un Jo-dori
- Si vous avez un Jo et l’attaquant n’en a pas, il s’agira d’un Jo-nage.
- Si vous possédez tous les deux un Jo, on parlera alors de kumi-Jo.
- Si un a un Jo et l’autre un Bokken, il s’agit d’un Ken-Tai-Jo


Bonne navigation !!!



=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=